Les costumes


Notre costume bourgeois de Wittelsheim

Le costume représentant la région de Wittelsheim au XVIIIème siècle a été créer à l´origine du groupe en 1953 à partir de gravures trouvées dans les archives d´Ensisheim, et amélioré en 1977 suite à d´autres recherches approfondies.
Il se compose actuellement pour les filles, d´une jupe d´étoffe soyeuse rattachée au corselet, celui-ci est sans manches à large décolleté sur le devant. Un petit plastron et un châle de soie complètent la tenue. Mais l´essentiel de la parure est apportée par la coiffe aux riches broderies et sa délicate auréole de dentelles venant entourer le visage. Les motifs de cette dernière sont réalisés à la main d´après des motifs anciens nécessitant un nombre d´heures important ainsi que beaucoup de minuties.
Pour les hommes, le costume se compose d´un gilet, d´une cravate de soie d´une chemise blanche, d´un pantalon "knickers" (pantalon à la française), d´un chapeau tricorne.
Dans le but d´améliorer les costumes masculins, nous avons fait appel à un tailleur pour la confection de vestes à basques. Ces vestes sont dans l´esprit du costume masculin de la fin de l´Ancien Régime et du début du XIXème siécle.
De façon citadine, le choix de la coupe s´est opéré à rester fidèle au type de costume longtemps en usage dans notre région auprès des messieurs.
Elle met en valeur l´étoffe du gilet, soulignant la silhouette particulière des culottes à la française et donne une réelle élégance au costume des hommes et jeunes gens du groupe.

Nos costumes traditionnels image de notre région


Le costume alsacien au grand noeud noir que tout le monde connait et qui symbolise notre région, ne fût porté que dans la région du Kochersberg près de Strasbourg.
Les jupes de couleur rouge pour les catholiques sont des tissus lourds de laine et de lin; les protestantes affectionnaient des jupes vertes, violettes, brunes, bleues, rouges garnies sur le bas de la jupe (vers 1850) d´un galon fleuri. Les bonnets et les plastrons sont richement brodés. Les coiffes noires étaient portées par les catholiques mariées, les veuves et les protestantes. Celles fleuries, à carreaux, à rayures , écossaises ou de couleur rouge sont exclusivement portées par les jeunes filles catholiques. Les tabliers noirs sont brodés sur des tissus nobles.
Pour les hommes, le costume se compose d´un pantalon et d´un veston noir, d´une chemise blanche, d´un gilet rouge orné de boutons dorés et d´un chapeau à larges bords en feutre noir.

Nos costumes de la noblesse


Afin de garder un souvenir inoubliable de notre 50ème anniversaire et de mettre en harmonie spectacle et costumes, nous avons décidé d´agrandir notre garde robe avec des costumes de la noblesse représentant notre région : la Belle Rhénane(1710) inspiré de la Belle Strasbourgeoise avec son Schnepper ( coiffe à bec), le costume porté dans la région de Mulhouse ou encore celui de Colmar avec sa robe de soie et sa coiffe composée de broderies.

Nos costumes façon Empire


Nos robes, dites de façon Empire, sont taillées dans des étoffes de type "indienne" typique de la production locale à la manufacture de Mulhouse, et sont datées de la fin du XVIIIème siècle. Les "indiennes" sont des étoffes de coton imprimées en provenance des comptoirs des Indes au milieu du XVIème siécle. Elles étaient très appréciées pour la qualité grand teint de leurs impressions et de la finesse du tissage.
Le décolleté du corsage est arrondi sur l´avant et se ferme par un systéme sophistiqué de coulisses. Le chemisier est en baptiste fine, orné d´une petite dentelle ancienne de coton. La coiffe est une petite cornette matelassée, le tablier de soie vient compléter le costume.

nos costumes de travail



Nos costumes paysans sont de confection beaucoup plus modeste. Il se compose pour les filles d´une robe de lainage, d´un tablier de couleur pour les champs et blanc après les travaux, d´un foulard blanc et d´un chapeau de paille, afin de se protéger du soleil, lors des travaux en plein air.
Pour les hommes, un pantalon foncé, une blouse de travail, un foulard noué autour du cou et un chapeau de feutre noir ou un bonnet de laine .
Pour certaines de nos danses nous portons nos sabots.

Nos conscrits

Le conscrit est un jeune homme appelé sous les drapeaux pour faire son service militaire. Il est vêtu d´un pantalon et d´une chemise blanche, d´un chapeau surmonté d´un bouquet de plumes orné de rubans ayant chacun sa signification, que l´on laisse flotter sur le dos.Un tablier brodé sur lequel on peut y lire son année de naissance et son village.
Avec ce costume, et dans cette série de danses, nos jeunes et moins jeunes conscrits s´amusent en éxécutant des sauts et des cabrioles, afin d´épater les jeunes filles de la fête.